Axe 1 : Paradoxes de performance

Dans notre version adaptée aux ESC, les paradoxes de performance ont trait aux tensions entre visées sociales et économiques, mais aussi entre différentes valeurs et métriques d’évaluation des entreprises sociales et collectives. Les outils de mesure apparaissent comme des outils de gestion pouvant orienter les ESC vers une performance sociale ou économique, et, dans une perspective du paradoxe, vers les deux à la fois. L’étude de leur développement permet ainsi de mettre au jour les différentes conceptions de la valeur – ou différents « mondes » en présence. Les travaux de cet axe visent notamment à explorer comment les tensions et les paradoxes sont reflétés dans les outils de mesure et d’évaluation de la performance des ESC.

Voici quelques thèmes et projets actifs dans cet axe :

  • Mesure des retombées d’une institution de finance solidaire (Bouchard, Léonard, Rousselière et Tello-Rozas) ;
  • Mesure des retombées des ESC en collaboration avec l’organisme de liaison et de transfert Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) (Bouchard et Léonard) ;
  • Cadre conceptuel pour la mesure du secteur coopératif dans les statistiques nationales (ILO) (Bouchard et Rousselière) ;
  • Exploration des méthodes alternatives, qualitatives (récits de vie) d’évaluation des effets d’une ESC (Michaud, Tello-Rozas) ;
  • Analyse des différentes logiques déployées dans la mise sur pied d’un outil d’évaluation d’impact au sein d’une ESC du secteur culturel (Michaud et Tello-Rozas, avec C. Mailhot, HEC Montréal) ;
  • Études des formes d’évaluation de la performance en lien avec les différentes caractéristiques organisationnelles des ESC (Tello-Rozas) ;
  • Évaluation des effets de trois entreprises d’insertion (Bouchard, Léonard et Michaud, membres d’une équipe de recherche dont le chercheur principal est J.-M. Fontan).